En cette belle semaine d’avril, et au lendemain du très important salon des vins itinérant “Découvertes en Vallée du Rhône“, je reçois deux amateurs de vin et de gastronomie pour un séjour dans le septentrional. L’idée étant de découvrir, sur deux jours, quelques-une des 9 appellations que compte le vignoble nord rhodanien .

Rendez-vous est pris en début de matinée au Domaine du Tunnel à Saint-Péray (Ardèche). Cette production, qui a débuté il y a un peu plus de 20 ans maintenant, est menée avec habileté par Sandrine et Stéphane Robert, un couple de vignerons passionnés et dévoués. Nous sommes attendus au “tunnel”, un site historique et exceptionnel puisqu’il représente un ancien passage de voie ferrée réhabilité en chai à barriques ! Le domaine se veut fonctionnel mais le cadre, lui, demeure authentique. La dégustation révèle des vins puissants et juteux, y compris à la lecture des Saint-Joseph et Cornas 2014, légèrement plus fluets que le millésime 2015.

Après une matinée chaude et ensoleillée, j’ai réservé dans le très prometteur restaurant Du Jardin à L’assiette. Cette table gastronomique située dans le berceau de l’appellation Saint-Joseph, borde les parcelles mythiques des producteurs que sont J-L Chave, Gonon, Gripa ou Coursodon. La carte des vins est d’ailleurs en grande partie dédiée à l’Ardèche et à ses grands terroirs.

En tout début d’après-midi, nous empruntons la route des vins des Côtes-du-Rhône par la célèbre D86. Les coteaux de Saint-Joseph, Condrieu puis Côte-Rôtie s’offrent à nous et surplombent ce passage implanté entre la vigne et le Rhône.

Nous nous rendons chez Julien Pilon, un viticulteur fraichement installé sur le secteur de Condrieu. L’accueil se veut convivial et chaleureux. En effet, ce jeune talent, qui vinifie quasiment tous les crus du Rhône septentrional, affiche une bonne humeur et une immense passion pour le vin ! Les blancs sont frais, purs et élégants. Quant aux rouges, ils attestent densité et droiture ! Nul doute qu’il sera très bientôt l’un des vignerons phare du secteur…

Après une journée soutenue dans le vignoble nord rhodanien, je nous ai concocté un dîner accords mets et vins chez le talentueux Masa à Valence. Son restaurant La Cachette est l’une des plus belles tables de la région! A ce jour récompensé d’une étoile au guide Michelin, ce chef, originaire du Japon, sublime les cuissons et compose, de manière subtile, des plats alliant textures et saveurs ! L’association avec un Ermitage blanc De L’Orée M. Chapoutier 2007 et d’un Châteauneuf-du-Pape Pignan Château Rayas 2004 n’en sera que meilleure ! La minéralité d’un Champagne de Frédéric Savart et la gourmandise d’une Chartreuse Verte V.E.P viendront clore en beauté cette très belle soirée !

Le lendemain, après une nuitée calme et douce à l’Hôtel de la Villéon (une maison historique et confidentielle située au pied des vignes de l’Hospice de E.Guigal), nos deux acolytes ont rendez-vous en plein cœur des vignes de Crozes-Hermitage, au Domaine Gilles Robin. La cave, récemment installée sur les terroirs de galets roulés, abrite des crus de renom tels Hermitage ou Cornas. Là nous dégustons les millésimes 2016 en blanc et 2015 en rouge, les deux couleurs ayant été mises en bouteille depuis peu par Fabienne et Gilles…

L’aventure se termine à Tain l’Hermitage, à quelques mètres de l’un des plus vieux vignobles de France. Après une lecture intéressante des sélections parcellaires de la Maison Ferraton, non loin des quais du Rhône, le train attend en gare nos deux dégustateurs qui effectueront rapidement et simplement leur retour en région lyonnaise.

 

 

Cher Jérémy, merci pour ces fabuleux instants de découverte et de partage !

Bien affectueusement,

Claude et Gérard